Les réalisations du Tricot thé

Envie de voir ce que nous tricotons pendant les tricot thés?
Voici un aperçu de nos réalisations…

2017, l’année des chaussettes …

… ok, la phrase est déjà usée à force de de circuler sur les blogs et les réseaux sociaux ;)
Mais je ne peux pas nier qu’elle soit vraiment représentative de la réalité, en tous cas parmi les membres du tricot thé !

Steph avait amorcé seule le mouvement en 2016 et à force de voir toutes ces jolies chaussettes sur ses aiguilles,la fièvre a fini par s’emparer de nous toutes.

Il existe tellement de techniques différentes pour tricoter les chaussettes, que chacune tâtonne pour trouver ce qui lui convient le mieux.

Pour commencer, certaines débutent par la pointe, d’autres par le haut :

cho7 techniques
Pour le talon ensuite, qu’il soit de couleur contrastée ou non, il y a les adeptes des rangs raccourcis, celles qui préfèrent le talon plat, ou encore celles qui tricotent toute la chaussette et font le talon ensuite :

chaussttes talon
Après, toutes les fantaisies sont permises, et je crois que c’est ce qui fait le succès des chaussettes auprès des tricoteuses !

On peut les faire unies ou bicolores ou encore en dégradé :

cho7 unies
On peut aussi opter pour les rayures, avec une laine auto-rayante ou avec plusieurs pelotes différentes :

cho7rayures

Une chose est sûre, c’est que quand on commence (et qu’on aime ça) il est difficile de s’arrêter ! Et pour l’instant, je ne crois pas qu’une seule d’entre nous soit atteinte du fameux syndrome de la chaussette solitaire, ça mérite d’être souligné ;)

Et pour finir, je ne résiste pas à l’envie de vous montrer les toutes mimi-mini-chaussettes tricotées par Steph pour décorer une carte de vœux :

chaussettes

Des sacs et des fleurs

C’est Flore  – bien nommée pour cet ouvrage ;) – qui  nous a donné le virus  : après son sac, il y a eu celui de Séverine, puis celui de Christelle et ensuite le mien…

sacs fleurs1-001

Dans l’ordre : Caro, Christelle, Séverine, Flore.

24 fleurs en relief, une jolie doublure, des anses à choisir : voilà un projet sur lequel on passe du temps à réfléchir…
C’est l’ouvrage idéal pour les accros aux belles couleurs, mais aussi pour terminer les fins de pelotes.

Nous avons profité de la journée mondiale pour les réunir et faire une petite photo de famille, au milieu de la verdure, comme il se doit pour de si jolis bouquets :

sacs fleurs

Un (gilet) Caramel pour Caro et des berlingots pour Nathalie

Désolée, nous avons un peu zappé les comptes-rendus des derniers tricot-thés… A force, on se répète un peu et ce n’est pas toujours évident de suivre la cadence des rencontres…

Nous avons été comblées lors de notre rencontre tricot chez Milk, vendredi dernier, et nous avons pu voir l’aboutissement de différents projets tricot et crochet.

Nathalie nous avait montré, lors du précédent tricot thé chez Milk, son acquisition toute fraîche de pelotes Katmandou de Katia. Et abracadrabra, à peine un mois plus tard, elle revient avec une création faite avec ce fil et un vieux jean pour les manches!

A chaque fois qu’elle vient au tricot thé, c’est comme si elle ouvrait un paquet de bonbons. Chaque ouvrage est réalisé dans des fils aux couleurs lumineuses, gourmandes et acidulées comme des berlingots et on n’y résiste pas.

gilet-crochet-free-form-tissu

Nathalie, toujours elle, a terminé son châle en laine mille colori de Lang associée à un fil mohair fin.

chale-mille-colori

Côté rapidité, Caro aussi était montée sur ressorts! Elle a réalisé ce joli cardigan Caramel d’Isabell Kraemer en l’espace d’un mois et a terminé de rentrer les fils sous nos yeux.

modele-gilet-caramel

Et pour finir, nos encours du jour: un autre châle en laine changeante et mohair pour Nathalie, un châle en laine gradient pour Cathsan, un petit pull à torsades pour Sandrine et un châle rayé Embla pour moi.

tricot-the-6-11-2015

Rendez-vous demain, dès 18h au Comptoir St Michel pour l’apéro tricot!

Les chaussettes de Sophie

Fin novembre 2013, Sophie en avait surpris plus d’une avec cette technique insolite : tricoter 2 chaussettes en même temps sur une aiguille circulaire…
Avantage majeur de cette façon de faire : fini la galère de la première chaussette qu’on range dans un coin le temps de l’oublier complètement (hein Catherine ;) ), galère  communément appelée « Syndrome de la chaussette solitaire ».

Sophie commençait donc une paire de chaussette pour sa fille, mais pas n’importe quelles chaussettes : des chaussettes dentelle !

Une chaussette, c’est déjà long à faire, mais alors deux en même temps, moi ça m’épate!
Mais Sophie n’est pas du genre à lâcher le morceau ;) . De tricot thé en tricot thé, on a vu ces belles chaussettes monter, monter…. Jusqu’à fin janvier, où Cath nous annonçait la fin des tricots boulets, dont ces fameuses chaussettes.
On attendait toutes, impatientes et ravies, le prochain rendez-vous pour admirer l’œuvre terminée.

Mais en février, les chaussettes étaient toujours sur les aiguilles. Et en mars aussi
Sophie nous expliqua que sa fille lui demandait de les faire plus hautes, encore plus hautes, toujours plus hautes…

Et puis un jour d’avril 2014 …plus de chaussette dans le sac à ouvrage de Sophie ! Grande nouvelle, sa fille avait estimé la hauteur suffisante (et réclamée la même paire en noir).

L’histoire ne dit pas si Sophie a rempilé pour une deuxième paire, mais celle-ci en tous cas, est finie et bien finie :

tricothe 15

Si l’envie vous prend , le modèle est disponible sur Ravelry, et vous y trouverez aussi la preuve que Sophie n’a pas travaillé pour rien…

 

Le pull qui a failli devenir la mascotte….

Ce pull, je l’ai commencé au deuxième tricothé, en décembre 2012…

Le modèle, November 10, bien qu’en anglais, n’est pas très  compliqué.
Oui mais voilà, je le tricote pour une copine qui sait ce qu’elle aime et ce qu’elle n’aime pas. Il y aura donc des petites modifications en vue : manches longues, et pas de poches. Et quand on commence à dévier du modèle écrit, on ne sait jamais où ça va mener… ;)

Celles qui viennent depuis longtemps au tricothé le savent, ce pull a été mon tricot boulet pendant de looongs mois, jusqu’en janvier 2014 précisément… Un peu plus d’un an pour tricoter un pull, on a vu plus rapide!
Disons que j’ai recommencé 2 fois le haut des manches (trop larges, encore trop larges, puis enfin ok). Ensuite, le bas des manches, pareil, ma prmeière version ne convenait pas, j’ai détricoté sur 15 cm environ, et recommencé…
Puis la capuche : j’ai d’abord suivi exactement le modèle, mais les finitions ne me plaisaient pas, j’ai donc détricoté et opté pour une capuche pointue toute simple.
Pour finir, le bas : après une finitions en côtes 3/3 assez peu heureuse, j’ai défait et refait au point mousse et là, c’était bien…
Au bout du compte, je crois que j’ai bien tricoté l’équivalent d’un pull et demi !

Maintenant le pull est enfin terminé, et il plait, c’est le principal !

IMG_0953

IMG_0952

Petit passage en revue des détails sympa du modèle : la capuche, l’encolure « croisée », l’effet fausses coutures sur les côtés et sur le raglan des emmanchures …

Pull1

Côté technique, il a l’avantage d’être tricoté en rond, corps et manches, donc il n’y a aucune couture de montage (si ce n’est celle du sommet de la capuche, mais je l’ai rabattue à 3 aiguilles, donc…pas de couture non plus, et hop !)

Côté matière première, j’ai utilisé 7 écheveaux de malabrigo rios, coloris pearl ten, tricotés avec des aiguilles 3,5 : le modèle indique d’utiliser un numéro d’aiguille plus bas que celui préconisé habituellement pour la laine choisir)
C’est vraiment une laine superbe, tout en nuances et en dégradé, j’adore!
(couleur fidèle sur la toute première photo)

Alors, qui sera la ou le prochain(e) à nous présenter un ouvrage terminé ?

Des bienfaits du blocage….

Il y a quelques temps, Cathsan et moi discutions de l’utilité de bloquer un tricot, en particulier un châle.
Le blocage, c’est un peu comme le téléphone portable ou l’ordinateur : on se porte très bien sans, jusqu’au jour où on découvre que ça existe… Après, on ne peut plus imaginer s’en passer. Pire, on n’arrive même plus à se souvenir comment c’était avant ;)

Pour mieux comprendre, voire découvrir , ce qu’est le blocage,  je vous renvoie vers un article d’ InThe Loop qui détaille cette technique bien mieux que je ne saurais le faire.
Mais bon, tout de même, « le poids des mots, le choc des photos »… :

cathsanC’est un peu comme passer de l’état de chrysalide à celui de papillon : la petite chose boursouflée devient un magnifique ouvrage de dentelle…

Bon, revenons à nos moutons, ou plutôt au châle de Cathsan, car c’est quand même de lui qu’il s’agit.
Cathsan m’écrit : « Tu avais bien raison, le blocage change beaucoup les choses sur un châle, je t’envoie les photos du châle que je tricotais à mon premier thé en février 2013 et qui a attendu jusque maintenant pour être bloqué, alors qu’il est terminé depuis début mars! »

IMG_0438

Et bien je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que ça valait vraiment le coup d’attendre !

Pour info, il s’agit du « Dinner in the Eiffel Tower Shawl » de Jessie Dodington, tricoté en Madelinetosh tosh DK de couleur Thunderstorm (un peu moins de deux écheveaux).

Gilet au crochet « Dancing Poppies » en Big Delight de Drops par Géraldine

On tricot thé, on ne fait pas que tricoter mais aussi crocheter et Géraldine nous le prouve avec sa très chouette et très réussie version du gilet au crochet Dancing Poppies de la créatrice Sylvie Damey.

Et oui au tricot thé, on papote, on montre ses encours, ses réalisations et ça donne des idées aux copines.

J’avais apporté ma version du gilet en Noro Kureyon et Géraldine avait été très inspirée par le modèle.

Après quelques recherches d’équivalence de laine, il s’est avéré que la laine Big Delight de chez Drops faisait parfaitement l’affaire aussi bien pour la grosseur de fil que pour les rayures ( et en bien moins cher que la laine Noro Kureyon), d’autant plus qu’il y avait une promo à ce moment-là ;-).

Et c’était l’occasion pour nous de passer une commande groupée chez Cathy de la boutique Drops 1ou2 mailles près de Belfort.

Pour une réalisation en taille S, Géraldine a utilisé 3 pelotes de Big Delight coloris 09 atlantide, si je ne me trompe pas. Oh oui, le bleu, c’est toute une histoire d’amour et pas que pour Monique!

dancing-poppies-big-delight

Bravo à toi Géraldine, ton petit gilet est superbe et il te va à merveille!!!!

Le petit col de Delphine

A notre dernier tricothé, nous avons fait la connaissance de Delphine, la fille de Sigrun, qui tricotait un col douillet.
Le col est terminé, c’est le modèle « Présent », de Mademoiselle C, tricoté avec un reste de Malabrigo merino worsted en blue emerald (tricoté en 7, merci Sigrun pour la précision):

present2
Très réussi n’est ce pas, pour une quasi débutante…

Et la plus fière, je crois que c’est Sigrun :  « En fait, elle avait déjà tricoté vers l’age de 12-13 ans, mais seulement des mailles endroit. Là, elle a appris les mailles envers, car elle voulait se faire un pull. Ce modèle vite fini était parfait pour une reprise, du coup, elle a même déjà bien avancé son pull ! Je trouvais que ça méritait d’être montré »
Sigrun, tu as bien raison, on trouve aussi que ça méritait d’être montré!

present1

Je me permets un petit message perso concernant le pull en cours : je lui souhaite qu’il avance plus vite que le mien ;)